Retour en images sur cette première université populaire du goût d’Angers

C’était le samedi 19 octobre 2013. Le public présent venait du quartier des Hauts-de-Saint-Aubin, de toute l‘agglomération, voire de Normandie.
Au cours de cette fête, on a pu accéder à des « savoirs » autour de la pomme et des pommiers, retrouver et partager le goût des choses :

  • François Laurens, chercheur à l’INRA, nous a décrit comment les chercheurs créent et sélectionnent les variétés de pommes pour le plus grand plaisir du consommateur.
  •  Aroune Duclos, chercheur à l’université du Maine, a détaillé comment ses recherches sur les sons (avions, voitures) l’ont conduit à la mesure de la qualité des pommes en utilisant la technique des ultrasons.
  • Ronan Symoneaux, chercheur à l’INRA, nous a décrit et fait partager sa perception sensorielle des pommes, par la vue, l’œil, l’odorat, le goût, le toucher.
  • Julie Fortier, plasticienne, enseignante aux Beaux-Arts, nous a notamment, aux travers de diverses odeurs, fait apprécié l’évolution de la pomme : de la floraison, jusqu’à sa détérioration en passant par les différentes phases de maturation.
  • Les élèves du conservatoire de musique nous ont permis d’apprécier de jolis moments musicaux et lyriques.
  • Gérard Bossé, chef étoilé du restaurant «Une ile», à Angers a décliné différentes découpes et utilisation de pommes en plats salés et sucrés. Il a confectionné sous les yeux du public, une bouchée à base de chou pomme, de pommes et saumon frais qui a émerveillé tant à la confection qu’à la dégustation, qui fût un régal

La soirée s’est terminée par un repas préparé par Christophe Pourtaud, traiteur, meilleur ouvrier de France, et un spectacle des conteurs de « Decidela, entre les mots » : « festin de mots gourmands ».

Vous pouvez télécharger la recette proposée par Gérard Bossé en cliquant sur le lien suivant Recette Bouchée par Gérard Bossé

Exposition de variétés de pommes Le public attentif à la recette de Gérard Bossé 150 personnes réunies au repas du samedi soir

Publicités

Ronan Symoneaux et l’université populaire du goût…

Ronan Symoneaux  est Ingénieur de recherche au Groupe ESA depuis 1999.
Son intervention du samedi 19 octobre portera sur les qualités gustatives des pommes.

Il s’est prêté au jeu de répondre aux deux questions suivantes :

Pourquoi avez-vous accepté de participer à cette 1ère université populaire du goût d’Angers, qu’est ce qui vous a motivé ?
C’est toujours important pour les acteurs de la Recherche de partager avec le Grand Public, de ne pas se couper de monde et de rester à l’écoute des préoccupations. Présenter, expliquer nos travaux de recherche est un exercice passionnant. Aussi, une initiative comme celle de l’association des Capucins avec cette 1ère Université Populaire du goût d’Angers a tout de suite suscité mon intérêt. Mon activité de recherche étant centré sur la perception du Goût, je ne peux qu’être sensible à tout ce qui s’intéresse à nos sens !

Le choix du thème vous parait-il pertinent pour cette 1ère édition ?
La pomme ! Évidemment la pomme… Une évidence en Anjou, une évidence sensorielle avec toute la diversité organoleptique qu’elle présente, une évidence pour la recherche car un produit modèle captivant à étudier, une évidence économique… La pomme, juste une évidence qu’il reste à déguster lors de cette journée…

Retrouvez la biographie de Ronan Symoneaux ici.

L’Anjou, terre de pommiers

C’est tout naturellement à un fruit, la pomme que sera consacrée cette première édition.

La pomme, fruit « défendu » : la pomme d’Adam et d’Eve, la pomme fruit ancien, fruit d’aujourd’hui, fruit de demain ? la tarte (aux pommes) des soeurs Tatin que fit connaître au monde « notre » Curnonski local et la pomme de Newton, la pomme de Guillaume Tell, la pomme de Charles Fourier et celle des Beatles !

La pomme est partout dans notre imaginaire, dans la peinture, la poésie, notre histoire, notre cuisine, sur nos ordinateurs et dans nos vergers, un merveilleux thème qui sera décliné lors de cette première université du goût d’Angers.

Des passionnés des pommes et des pommiers, chercheurs, producteurs, conservateurs de variétés anciennes, chef étoilé, artiste, tous ont accepté de venir partager avec vous leur passion, leurs travaux et leur goût d’échanger et de partager leur savoir.

Edito

L’université populaire du goût (UPG) d’Argentan créée en 2oo6 par Michel Onfray, philosophe médiatique initiateur du renouveau des universités populaires, « propose aux gens de toutes conditions d’apprendre à retrouver le goût des choses ».

C’est donc près de chez nous, en Normandie, que l’histoire a commencé, tout d’abord autour des légumes et des savoirs qui y étaient rattachées : botanique bien sûr, mais aussi histoire, géographie, médecine, philosophie, littérature, peinture, chanson…

Puis l’aventure s’est poursuivie toujours dans une ambiance festive comme une balade sur le thème des jardins puis des écrivains en tentant de s’élargir à toutes les formes du goût, et à combler les 5 sens… Enfin, elle s’est exportée à La Chapelle-sous-Uchon (Morvan) et à Granville (Cotentin).

Dans le même esprit de convivialité et d’ouverture à tous, l’université populaire du goût d’Angers se propose à son tour d’éveiller tous vos sens.